image1.jpg

La construction de l’Université Paris-Saclay constitue un enjeu majeur à la fois sur le plan de la recherche et de la formation. Elle regroupe sur un même campus près du quart des laboratoires français  en ingénierie et bouleverse le paysage de la recherche et de l’enseignement supérieur Français.
Le projet du LaSIPS, laboratoire d'excellence (Labex) et de formation en sciences de l'ingénierie et des systèmes, repose sur l’envie d’un ensemble de 28 laboratoires de recherche de mécanique, en génie électrique et en bio-ingénierie d’unir leurs forces et leur savoir-faire pour mener à bien des recherches interdisciplinaires qu’ils ne pourraient pas mener à bien séparément. 
Cette mise en action concrète du potentiel de l’Université Paris-Saclay (UPSay) permet d’aborder des problèmes de façon pluridisciplinaire en unissant les différentes institutions d’enseignement et de recherche historiquement plus centré sur un nombre réduit de disciplines. 
L’action du LaSIPS tend à faire émerger cette recherche nouvelle, à soutenir le développement de formations de haute niveau, à promouvoir et motiver des actions d’animations contribuant à l’élan scientifique porté par le projet UPSay et à la cristallisation d’axe thématique nouveau structurant la communauté des acteurs de l’UPSay.
Le LaSIPS agit aussi pour fluidiser les liens sciences-sociétés en favorisant aussi bien la valorisation des recherches, le dépôt de brevet, le développement de prototype, le lancement de startup, que la production de culture par des action de médiation et de recherche création en art & science qui mettent le public au centre du questionnement de la recherche. 

image2.png


 

Le LaSISP a une vision pluridisciplinaire et une approche «systèmes» en ingénierie appliquée à trois secteurs clef : le développement durable, l’énergie et la santé.

Ses axes scientifiques principaux sont :

  • l’interaction matériaux-structures-fluides : essais, modélisation et simulation des structures et matériaux, réduction et intégration de modèles, couplages fluides structure, contrôle actif.
  • les procédés pour la médecine, la biomécanique, la biomimétique, le génie bioélectrique (biopuces)
  • les procédés pour l’énergie, les systèmes d’énergie décarbonée, les systèmes électriques pour le transport et la conversion de l’énergie, le comportement des systèmes micros et nanos